GWeil - Images Assistées par Ordinateur

Biographie - Curriculum vitae

GWeil est un Collecteur d'images virtuelles, jardinier de graines binaires.

En cherchant des images sur le web, on découvre des destins singuliers, collectifs. Mais qui fait quoi sur nos écrans omniprésents ? Qui se souvient de qui ? Pourquoi toutes ces photos jetées dans l'océan web ? Tout cet anonymat qui s'exhibe sans savoir ce qu'il adviendra. Est-ce que le genre de l'image suffira à préserver sa vérité ? A qui accorder notre confiance, notre croyance ?

Les roses de GWeil n'ont pas d'odeur, mais ne manquent pas de piquant. Elles doivent plus à Frankenstein qu'à la nature, mais qu'importe. Il y aura toujours des mires pour vérifier la justesse de ce qu'on voit. Il sera alors temps de les regrouper. Toutes différentes, l'ensemble masquera les altérités...

L'image n'indiquera ni le lieu, ni l'identité, elle n'aura plus de temporalité propre.

Les images qui accompagnaient le temps qui passe et qui se jouait de notre vanité appartiendraient-elles à une époque révolue ? Nos cinq sens ont perdu le fil des saisons. Google se fait un plaisir à créer du bruit documentaire assourdissant. Il ne nous reste que l'odeur de l'électricité, le goût aigre-doux du souvenir, une vue incertaine et trompeuse qui nous fait toucher des chimères.

Pas de nostalgie ici, mais une source d'inspiration dont le copyright est inutile.

Parce qu'il n'y a pas d'univers personnel. Tout a déjà été dit et surtout entendu et vu. Et tout a été oublié. A chaque fois, des autocollants " plus jamais ça " fleurissent. Alors, GWeil n'invente pas. il ramassse les images. Coûte que coûte, il essaie de raviver ce que nos yeux voient sans regarder. Perfection et déchéance humaine, fascination et violence envers les corps, il n'est pas le premier à le constater ; et il ne se fait pas d'illusion, il ne sera pas le dernier. Ses images se défont de leur origine aveuglée et jouent avec un réel qui ne cesse de se dérober dans la modélisation numérique.


GWeil expose à Paris, Blois, Clermont-Ferrand, Dreux, Meaux, Le Mans, Orléans, Forcalquier etc. et enseigne les arts plastiques et l'informatique en ESPE et en lycée. Ses films ont été sélectionnés dans différents festivals Vidéoformes, Fondation du Doute... Il a réalisé pour Sceren / Canopé plusieurs productions multimédia pédagogiques. Ses images dépassent régulièrement le m2, ce qui les rend impropres à une vision sur ordinateur, bien qu'elles soient créées numériquement.